<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=133206463822786&amp;ev=PageView &amp;noscript=1">

Captio Blog: comment révolutionner les voyages d'affaires

Fintech

Gestion financière des FinTech en France : le cas du crowdfunding

Posté par Céline Breton sur 06/12/2018 | 5 minutes de lecture

Le crowdfunding est une méthode de financement participative. Les entrepreneurs proposent aux internautes d'investir dans leur projet afin de pouvoir le concrétiser.

Télechargez le guide essentiel sur les SALAIRES et leur COMPTABILITÉ

Le crowdfunding est un mode de financement alternatif pour les start-ups

En créant les plateformes de crowdfunding, les entreprises de la FinTech ont ouvert le champ des possibles en finance d'entreprise.

Mr et Mme Tout-Le-Monde peuvent désormais découvrir des opportunités de business et faire fructifier leur argent.

Vous l'aurez compris, le crowdfunding répond aux besoins de deux catégories d'individus : 

  • Des entrepreneurs à qui les banques refusent de prêter de l'argent
  • Des particuliers, parfois même des entreprises, qui cherchent des produits financiers rentables, autres que les plans d'épargne et la bourse.

Les plateformes de financement participatif ont contribué à démocratiser le milieu de la finance d'entreprise en France, en levant de nombreuses méfiances.

Le crowdfunding a donné le goût du risque aux français, tout en leur proposant des garanties respectables. En effet, les entrepreneurs s'engagent souvent à restituer les sommes versées lorsque ces dernières s'avèrent finalement insuffisantes pour le lancement du projet.

Gestion financière des FinTech en France : le cas du crowdfunding

Mais le financement participatif ne sert pas qu'à lancer sa start-up...

Poursuivre le développement de sa start-up

En effet, des entreprises déjà lancées depuis longtemps peuvent également lever des fonds par le biais de plateformes de crowdfunding. Il s'agit en général de sociétés qui ne veulent pas se tourner vers les banques, ou de projets qui n'inspirent pas confiance aux banquiers. 

Faire financer sa start-up française à l'international

Ce nouveau mode de financement permet aussi de s'affranchir des frontières. Pourquoi se limiter à un financement participatif en France ? 

C'est la magie du web : des résidents américains peuvent très bien investir dans un projet français. De la même façon, les start-ups françaises ont la possibilité de déposer leur projet sur des sites américains de crowdfunding. Le boom de ces plates-formes a également bénéficié aux pays en voie de développement qui manque bien souvent de budget, mais pas d'idées ! 

Les plateformes de crowdfunding les plus connues et les plus importantes sont Kickstarter, Ulule, KissKissBankBank et MyMajorCompany.

Kickstarter est la toute première plateforme de crowdfunding américaine, mais la plus fréquentée au monde. On peut aussi bien y trouver des projets liés à la gastronomie, qu'à l'art, à la danse ou au théâtre.

L'imagination des entrepreneurs est la seule limite ! 

Télechargez le guide essentiel sur les SALAIRES et leur COMPTABILITÉ

Ces entreprises qui ont réussi dans le secteur de la FinTech

Les start-ups ayant percé et réussi dans le milieu de la FinTech sont nombreuses. Focus sur quelques pépites.

1 – Captio 

Captio est une plate-forme innovante qui propose aux entreprises une nouvelle manière de gérer leurs frais. En effet, ces derniers sont reportés et comptabilisés dans une seule et même base de données, permettant aux décisionnaires d'analyser les sources de frais les plus importantes et de prendre des décisions en fonction des analyses réalisées. 

2 – Slimpay

Rappelez-vous : il a quelque temps de cela, la souscription à un abonnement nécessitait une autorisation de prélèvement, l'envoi d'un RIB et bien d'autres démarches encore. Grâce à Slimpay, les démarches passent par internet. Le numéro IBAN du compte suffit à mettre en place le service. Pratique, non ?  

3 – Credit.fr 

Il est question ici d'une société de crédit bien particulière... Celle-ci récolte de l'argent auprès des particuliers pour le prêter à des professionnels.

La force de Credit.fr réside dans ses algorithmes bien particuliers qui permettent de déterminer le potentiel de remboursement des entreprises. Pour ce faire, un scoring se basant sur plus de 400 critères est calculé. Ensuite, des experts prennent en main les dossiers retenus pour faire un dernier tri.

Moins d'1% des dossiers sont retenus : les particuliers ont la garantie de réaliser des investissements sûrs, et les entreprises choisies bénéficient d'un moyen de financement alternatif au crédit bancaire classique. 

4 – Lemonway

Lemonway est une plate-forme de paiement comparable à Paypal. Ses différences, et notamment ses points forts, se situent dans sa faible commission (1 % maximum) et dans sa vocation à gérer divers moyens de paiement (prélèvements, chèques, Sorfort, etc.). Son agrément de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est une source de confiance qui rassure de nombreux clients.

Fintech

Catégorie: Fintech